jeune-fille2

Actualités

Nos ambassadrices et ambassadeurs*

Médecins et philosophes, artistes et psychiatres, arts thérapeutes ou encore sociologues… de Karim Boubaker à Thomas Wiesel, nous nous rassemblons pour donner des couleurs à la mort et, ensemble, façonner une nouvelle politique de santé publique en matière de fin de vie et de mort.

Pourquoi donner une tribune à la mort, Karim Boubaker ?

Karim277

Karim Boubaker

Médecin cantonal vaudois

« Que ce soient les prises de position souvent émotionnelles auxquelles on a assisté durant la pandémie ou d’autres enjeux sociétaux comme le vieillissement de la population, le suicide assisté ou le mal-être de personnes âgées, il est fondamental d’inviter la population, l’ensemble des métiers concernés et les politiques à faire remonter les problématiques dans le but de redéfinir, ensemble, une idée de la mort et une politique de santé publique adaptée. La vie, comme la mort, est l’affaire de tous ».

Pourquoi un grand événement public, Léonore Porchet ?

Leonore_Porchet_277

Léonore Porchet

Dépositaire du postulat « La mort, c’est tabou (...) »

 « Nous fuyons la mort et cela a des conséquences sur l’ensemble de la société civile. Les soins palliatifs, les placements à des fins d’assistance, les droits des proches, la surmédicalisation ou encore le soutien du personnel soignant sont une partie des enjeux qui réclament notre attention à tous.

Nous avons demandé l’organisation d’un événement offrant des conditions de rencontre et d’échange parce que mourir dans la paix et la dignité fait partie de la qualité de vie. Les couleurs de la mort sont la réponse à notre postulat ».

Peut-on vieillir chez soi, Rosette Poletti ?

Rosette_Poleti_277

Rosette Poletti

Infirmière en psychiatrie

Actuellement, de nombreuses personnes souhaitent mourir chez elles plutôt qu’en institution. Elles souhaitent être soutenues et accompagnées selon leurs désirs dans ces moments uniques et intenses. Les raisons qui nous empêchent, qui ne sont pas immuables, sont...

Peut-on rire de la mort, Thomas Wiesel ?

Tomas_Wiesel_10

Thomas Wiesel

Humoriste

Une des raisons qui explique les situations insatisfaisantes vécues par des dizaines de milliers de personnes semble être la peur. Nous avons dès lors demandé à des artistes de donner des couleurs à la mort. Thomas Wiesel est de ceux-ci, et vous le retrouverez au cours d’une représentation unique.

Nos ambassadrices et ambassadeurs*

Médecins et philosophes, artistes et psychiatres, arts thérapeutes ou encore sociologues… de Karim Boubaker à Thomas Wiesel, nous nous rassemblons pour donner des couleurs à la mort et, ensemble, façonner une nouvelle politique de santé publique en matière de fin de vie et de mort.

Pourquoi donner une tribune à la mort, Karim Boubaker ?

Karim277

Karim Boubaker

Médecin cantonal

« Que ce soient les prises de position souvent émotionnelles auxquelles on a assisté durant la pandémie ou d’autres enjeux sociétaux comme le vieillissement de la population, le suicide assisté ou le mal-être de personnes âgées, il est fondamental d’inviter la population, l’ensemble des métiers concernés et les politiques à faire remonter les problématiques dans le but de redéfinir, ensemble, une idée de la mort et une politique de santé publique adaptée. La vie, comme la mort, est l’affaire de tous ».

Pourquoi un grand événement public, Léonore Porchet ?

Leonore_Porchet_277

Léonore Porchet

Dépositaire du postulat « La mort, c’est tabou, on en viendra tous à bout »

 « Nous fuyons la mort et cela a des conséquences sur l’ensemble de la société civile. Les soins palliatifs, les placements à des fins d’assistance, les droits des proches, la surmédicalisation ou encore le soutien du personnel soignant sont une partie des enjeux qui réclament notre attention à tous.

Nous avons demandé l’organisation d’un événement offrant des conditions de rencontre et d’échange parce que mourir dans la paix et la dignité fait partie de la qualité de vie. Les couleurs de la mort sont la réponse à notre postulat ».

Peut-on vieillir chez soi, Rosette Poletti ?

Rosette_Poleti_277

Rosette Poletti

Infirmière et psychiatre

Actuellement, de nombreuses personnes souhaitent mourir chez elles plutôt qu’en institution. Elles souhaitent être soutenues et accompagnées selon leurs désirs dans ces moments uniques et intenses. Les raisons qui nous empêchent, qui ne sont pas immuables, sont...

Peut-on rire de la mort, Thomas Wiesel ?

Tomas_Wiesel_10

Thomas Wiesel

Humoriste

Une des raisons qui explique les situations insatisfaisantes vécues par des dizaines de milliers de personnes semble être la peur. Nous avons dès lors demandé à des artistes de donner des couleurs à la mort. Thomas Wiesel est de ceux-ci, et vous le retrouverez au cours d’une représentation unique.

trait jaune

Toutes et tous concernés*

Si vous non plus vous n’êtes pas immortels, cet événement est fait pour vous. Grand public ; métiers de la santé, du social ou d’ailleurs ; élus, conseillers ou magistrats : nous sommes tous concernés par notre dernier rendez-vous. Aujourd’hui, nous pouvons construire le cadre que nous souhaitons pour notre fin de vie. Interrogeons-nous ensemble sur ce qui compte vraiment.

Les couleurs de la mort sont un événement public et gratuit, sur inscription

* Pour faciliter la lecture, nous avons renoncé à une rédaction épicène, conforme au principe de l'égalité des sexes. Toutefois, ce choix n'entame en rien notre conviction à défendre l'équité entre hommes et femmes.

Toutes et tous concernés*

Si vous non plus vous n’êtes pas immortels, cet événement est fait pour vous. Grand public ; métiers de la santé, du social ou d’ailleurs ; élus, conseillers ou magistrats : nous sommes tous concernés par notre dernier rendez-vous. Aujourd’hui, nous pouvons construire le cadre que nous souhaitons pour notre fin de vie. Interrogeons-nous ensemble sur ce qui compte vraiment.

Les couleurs de la mort sont un événement public et gratuit, sur inscription

* Pour faciliter la lecture, nous avons renoncé à une rédaction épicène, conforme au principe de l'égalité des sexes. Toutefois, ce choix n'entame en rien notre conviction à défendre l'équité entre hommes et femmes.